Le blog des conseillers Fleurs de Bach


Poster un commentaire

Désespoir et désespérance

Il y a des mots, parfois, si proches dans leur définition que nous en oublions leur différence subtile.

C’est le cas de ces deux mots : désespérance et désespoir.

Pourquoi s’intéresser particulièrement à ceux-ci ? Parce que le Docteur Bach les a choisis dans la dernière version qu’il a laissée à la postérité de son livre « les douze guérisseurs ».

Dans la version originale nous pouvons lire pour la définition de Gorse (Ajonc) : « Very great hopelessness, they have given up belief that more can be  done for them ». C’est traduit en français par : « Pour les cas de très grande désespérance. Ils ne croient plus qu’il y ait encore quelque chose que l’on puisse faire pour eux ».

Pour intituler le sixième groupe d’états émotionnels, le Docteur Bach utilise les termes : « For despondency or despair », traduit en français par « Abattement et désespoir ».

Gorse, pourtant utilisé pour les cas de très grande désespérance, est une fleur placée dans le groupe de l’incertitude. Lorsque nous découvrons les définitions des fleurs, notre première réaction est de penser qu’il y a erreur : pourquoi mettre Gorse dans l’Incertitude et non le Désespoir ?

Désespoir et désespérance sont très souvent présentés comme des synonymes.

Et pourtant, à la lecture des définitions données par le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales nous pouvons noter de petites différences qui nous aideront à mieux comprendre pourquoi Gorse est un état d’incertitude.

La désespérance se dit « d’une âme qui a perdu l’espérance ». Jusque là pas tellement plus avancée ! Si j’ajoute que l’espérance est « une disposition de l’âme qui porte l’homme à considérer dans l’avenir un bien important qu’il désire et qu’il croit pouvoir se réaliser », là il y a une information importante à considérer.

La désespérance est donc un état où on ne croit pas (ou plus) que ce soit possible d’obtenir ce bien (d’aller mieux en d’autre terme).

Le désespoir est là quand on a cessé d’espérer, l’espoir étant, toujours d’après le CNRTL, le fait d’attendre avec confiance la réalisation dans l’avenir de quelque chose de favorable, généralement précis ou déterminé, que l’on souhaite, que l’on désire.

Bon désolée, c’est un peu fastidieux tout ça et je vais essayer de résumer.

La désespérance : on n’y croit plus, on ne croit plus à une amélioration possible.

Le désespoir : on n’attend plus une amélioration.

Si j’ajoute la définition de l’incertitude, ça donne  ça : « état d’esprit d’une personne qui hésite à croire à la réalité d’un fait ». Je retrouve le fait de ne pas croire en un possible.

Petit exercice intéressant qui me permet de mieux cerner la différence entre désespoir et désespérance et par là, de comprendre pourquoi Gorse est dans l’Incertitude malgré son état de grande désespérance.

Conclusion pour 2018 : garder l’espoir en l’espérance d’une vie meilleure pour tous !!

(traduction : attendez avec détermination et certitude la possibilité d’une vie meilleure pour tous !)

gorce602042011