Le blog des conseillers Fleurs de Bach


Poster un commentaire

Soutien pendant le confinement

Pour vous aider à traverser plus sereinement cette période particulière, en plus des recommandations d’usage et de tout ce que vous mettez en place, pensez aux fleurs de Bach.

Le confinement peut générer différents types d’émotions comme la tristesse, la colère, la difficulté d’acceptation de la situation, la peur, la panique, l’abattement, le découragement, etc..

Chacun de ces états émotionnels peut être apaisé par les fleurs de Bach en nous permettant de retrouver nos ressources intérieures pour faire face. Par exemple, retrouver confiance, sérénité, élan positif, motivation, etc.. 

Aussi, pendant toute la durée du confinement, nous vous proposons deux choses :

  • si dans ce contexte, vous êtes inquiet(e) et/ou en situation de stress, nous sommes bénévolement à votre écoute pour des mini-entretiens par téléphone ou visioconférence sur RDV.
  • pour toute autre problématique, nos cabinets sont fermés, cependant nous vous informons que nous continuons nos séances habituelles par téléphone ou visioconférence également sur RDV.

Vous trouverez nos coordonnées ici.


Poster un commentaire

COMMENT ENTRETENIR SA MEMOIRE

Beaucoup de personnes se plaignent de ne pas avoir de mémoire. Les phrases les plus courantes sont :

  • J’ai la tête comme une passoire
  • J’ai alzheimer
  • Je perds la tête
  • Je cherche mes mots…

Certes nous savons qu’à partir d’un certain âge, nous perdons des neurones au lieu d’en fabriquer, mais pas de panique ce qui est rassurant c’est que nous pouvons jouer un rôle dans le retardement du vieillissement de notre mémoire.

Voici un petit résumé pour vous aider à l’entretenir.

Ce qu’il faut faire :

  • Avoir une alimentation variée. Peu de personnes pensent que l’alimentation joue un rôle dans la bonne santé de notre mémoire ; c’est pourtant le cas ! Si vous décidez de faire des pâtes ou une pizza, ajoutez à votre plat quelques légumes de saison crus ou cuits par exemple …
  • Cultiver l’altérité, c’est-à-dire fréquenter des êtres humains physiquement (de vrais êtres humains). Sortez, allez à la rencontre de personnes par l’intermédiaire d’un club de marche, de cuisine, de lecture suivant vos goûts ou tout simplement organisez une réunion entre amis. Parler et rencontrer de nouvelles personnes stimule le cerveau.
  • Faire de l’activité physique : c’est primordial ! L’exercice physique permet de préserver sa mémoire et même de la consolider, comme le rappelle une étude menée par des chercheurs de l’University of California. Il augmente la connexion entre les parties du cerveau responsables de la formation et du stockage de la mémoire. Alors n’hésitez pas : marche, yoga, tai chi… il y a tellement de choix !

Maintenant voici une petite liste de ce qu’il faut éviter :

  • Eviter de garder votre portable toute la journée à vos côtés ou mettez-le en mode avion. En effet, si l’objet de tous vos désirs est toujours en activité, votre cerveau sera dans l’attente de notifications, de réponses à d’éventuels messages… Dans ce cas, il ne travaillera pas et n’apprendra pas correctement ; ses efforts seront limités.
  • Eviter la routine : il faut donc s’ouvrir aux changements. Tout est valable. Vous pouvez changer de magasin alimentaire, de circuit en voiture ou à pied, changer l’ordre de vos tâches quotidienne…. C’est à la portée de tout le monde.
  • Eviter les anxiolytiques et somnifères. Nous savons que ces médicaments, même s’ils paraissent indispensables à certains moments, doivent être arrêtés le plus rapidement possible (avec avis médical bien sûr). Ils sont en effet, responsables de troubles de la mémoire et de la concentration.

Voici ce que l’on peut faire à notre échelle pour ralentir le vieillissement de notre mémoire.

Mais noter des conseils c’est facile. Passer à l’action l’est beaucoup moins.

Alors si vous ne trouvez aucune motivation pour cuisiner, si vous êtes trop addict au portable pour le laisser de côté, si vous n’arrivez pas à pratiquer une activité physique, si pour vous, sortir de vos habitudes est trop difficile ou si vous le désirez mais que vous n’arrivez pas à diminuer ou à arrêter les anxiolytiques que vous prenez depuis quelque temps alors pensez aux Fleurs de Bach.

Elles pourront vous accompagner, vous stimuler, vous aider à changer et à voir les choses autrement.

De plus, la mémoire est facilement défaillante quand nous ne sommes pas au mieux de notre forme, de nos émotions. En prenant les fleurs de Bach, nous pourrons sortir d’un état de stress, de fatigue, d’abattement. Notre matière grise sera donc en mesure de mieux enregistrer, stocker et donner toutes les informations dont nous avons besoin.

Maintenant, à vous de jouer, vous avez toutes les cartes en main !

Patricia