Le blog des conseillers Fleurs de Bach


Poster un commentaire

Le Virus de la Peur

Montaigne disait : « Qui craint de souffrir, il souffre déjà de ce qu’il craint ».

N’est ce pas que cette affirmation est d’actualité dans cette période que nous vivons depuis plus de six mois maintenant? La peur est parmi nous et fait ses ravages !

Il n’est pas question dans mon propos de nier l’existence du virus qui donne la COVID19. Il est là, il circule, il contamine, il rend malade, il tue, dans le monde entier. Nous le savons, on nous le serine à longueur de journée; nous adaptons nos vies  au fil des recommandations sanitaires qui nous sont imposées selon où nous habitons. Nous l’acceptons bon gré mal gré, par mesure de précautions ou par amour des autres, ou par peur…

Cette peur, justement, c’est mon propos. La peur circule autour de nous autant que ce virus impalpable. Si lui, reste invisible, la peur, elle, se voit sur des visages moins souriants, dans des mouvements raidis, dans des pas pressés, dans des détours pour ne pas croiser son prochain, dans un isolement derrière des plexiglas…

La peur est très contagieuse dans un contexte de pandémie !

Montaigne le disait déjà, Edward Bach, médecin, le confirme : « La crainte de la maladie s’est étendue de nos jours jusqu’à donner une grande puissance au mal, parce qu’elle ouvre la porte à ce que nous redoutons et en facilite l’entrée ». Cela a été écrit dans les années 1930. Et pourtant, quelle actualité !

De quelle peur parlons-nous ?

La peur pour moi ,de tomber malade, de mourir, de souffrir, de perdre mon emploi ?

Ou

la peur pour mes proches, mes parents, mes enfants, ou même mes patients si je suis soignant(e)?

Certainement tout ça à la fois…

Les travaux du Dr Bach l’ont amené à définir deux grands types de peurs : la peur pour soi et la peur pour les autres. Ce que nous regroupons sous un même mot couvre en fait des émotions bien différentes.

La peur est là lorsque je crains qu’il m’arrive quelque chose de négatif, de mauvais. Ce peut être des peurs connues, concrètes que je peux nommer, comme être des peurs vagues que je n’arrive pas à expliquer.

Le Docteur Bach a déterminé deux fleurs pour équilibrer ces deux aspects de la peur pour soi :

– Mimulus (La Muscade) quand je sais de quoi j’ai peur,

– Aspen (Le Tremble) quand je ne sais pas définir la cause de ma peur.

La peur est là encore quand je crains pour les autres; la fleur pour l’équilibrer est  Red Chestnut (le Marronnier Rouge).

Maintenant que vous savez faire la différence, ne laissez aucun virus vous faire peur. La peur est bien sûr nécessaire pour inciter à la prudence. Mais quand elle prend le pas sur l’équilibre intérieur, elle devient délétère et favorise l’envahisseur.

Alors, analysez la peur que vous vivez et prenez les fleurs de Bach qui permettront de l’équilibrer.

Hélène Jayet

http://www.fleursdebach-eprth.fr

www.lpefb.com


Poster un commentaire

Soutien pendant le confinement

Pour vous aider à traverser plus sereinement cette période particulière, en plus des recommandations d’usage et de tout ce que vous mettez en place, pensez aux fleurs de Bach.

Le confinement peut générer différents types d’émotions comme la tristesse, la colère, la difficulté d’acceptation de la situation, la peur, la panique, l’abattement, le découragement, etc..

Chacun de ces états émotionnels peut être apaisé par les fleurs de Bach en nous permettant de retrouver nos ressources intérieures pour faire face. Par exemple, retrouver confiance, sérénité, élan positif, motivation, etc.. 

Aussi, pendant toute la durée du confinement, nous vous proposons deux choses :

  • si dans ce contexte, vous êtes inquiet(e) et/ou en situation de stress, nous sommes bénévolement à votre écoute pour des mini-entretiens par téléphone ou visioconférence sur RDV.
  • pour toute autre problématique, nos cabinets sont fermés, cependant nous vous informons que nous continuons nos séances habituelles par téléphone ou visioconférence également sur RDV.

Vous trouverez nos coordonnées ici.


1 commentaire

Les bonnes résolutions pour la nouvelle année

Le changement d’année marque toujours un besoin de renouveau et de vouloir améliorer notre quotidien en passant par soi-même !

Les bonnes résolutions sont une coutume de la civilisation occidentale qui consiste, à l’occasion du passage à la nouvelle année le 1er janvier à prendre des engagements envers soi-même pour améliorer son comportement, changer des choses dans le quotidien, arrêter certains modes de fonctionnement néfastes durant l’année à venir.

Cela peut être :

– Améliorer son bien-être physique : se remettre en forme en pratiquant du sport plus régulièrement, manger sainement.

– Améliorer son bien-être mental : rire plus souvent, profiter de ses amis, de sa famille, faire connaissance avec des nouvelles personnes, faire des activités qui font plaisir, réduire son stress, travailler sur soi en cherchant les causes du mal être.

Cependant bon nombre d’entre nous fait des bonnes résolutions chaque année et malheureusement on s’aperçoit souvent qu’arrivé à la fin de l’année beaucoup de ces résolutions n’ont pas été tenues…

Pour quelles raisons ? Parce que souvent il est difficile d’y parvenir seul ; ou bien parce que le nombre de résolutions est trop important ; ou encore parce qu’on souhaiterait que les résultats soient immédiats et que l’on se décourage quand ils tardent à venir.

Se faire accompagner pour atteindre ses objectifs permet de ne pas se retrouver seul face à ces résolutions qui peuvent paraitre difficiles ou insurmontables. Cela permet d’avoir une meilleure connaissance de soi, de mettre des mots sur des difficultés pour arriver étape par étape à ce que l’on souhaite.

Et si 2020 était l’occasion de se remettre en question, de faire le tri dans ce que l’on ne veut plus (au sens propre comme au sens figuré 😉) pour juste se sentir en phase avec soi. Le changement nous permet d’entrevoir quelque chose de nouveau, des ressources endormies que nous avons la possibilité de « réveiller » ou « révéler » pour aller vers ce que nous voulons.

Notre travail en tant que Conseillères en Fleurs de Bach consiste à vous aider à vous faire prendre conscience de votre potentiel et vous amener vers ce que vous souhaitez et comme dirait le Docteur Bach « Ne me croyez pas, expérimentez ! ».

Céline


Poster un commentaire

CANICULE, pensez aux Fleurs de Bach

Depuis quelques jours la chaleur est devenue étouffante dans presque toutes les régions de France.

Certaines personnes sont fortement indisposées, d’autres font des malaises.

Les médias nous donnent les informations nécessaires pour nous permettre de ne pas nous déshydrater ou de ne pas attraper de coups de chaleur, conséquences possibles de ces températures extrêmes.

Toutefois, pour d’autres, le physique va bien ou à peu près, mais le moral n’est pas au beau fixe.

Je vais donc aujourd’hui vous parler des Fleurs de Bach qui pourraient vous aider à mieux vivre ces journées difficiles, ces journées qui provoquent en nous des émotions désagréables lorsque le thermomètre atteint les 40 degrés : irritabilité, manque d’intérêt, impatience, peur, contrariété…

En premier lieu, je voudrais vous parler de la Fleur WALNUT ; cette Fleur permet d’être moins sensible aux changements, de mieux les appréhender. Il est vrai que durant ces journées de canicule, le corps fait face à beaucoup de modifications physiologiques et vous-même devez quelquefois « chambouler » votre emploi du temps, vos habitudes, vos comportements…

Ces contretemps, la façon de se comporter de votre entourage peuvent vous contrarier, vous irriter. Suivant l’émotion ressentie, vous pourrez alors vous aider également avec HOLLY, BEECH… par exemple. Elles vous permettront d’être plus tolérant, d’accepter de faire des concessions et de voir les choses avec moins d’animosité. 

Ne pouvant pas sortir, votre patience est peut-être mise à rude épreuve par le manque d’activité ; alors, prenez IMPATIENS. Cette Fleur vous apportera de la détente et vous trouverez un côté positif dans le fait de vous reposer, de prendre un moment pour vous.

Mais cette canicule peut aussi vous rendre inquiet. Vous pouvez par exemple avoir peur pour vos parents âgés, vos enfants en bas âge. Dans ce cas-là, quelques prises de RED CHESNUT peuvent être bénéfiques. Vous pourrez alors penser à eux d’une manière plus positive, avec confiance.

Souvent, la chaleur provoque un manque d’intérêt pour tout. Vous n’avez pas envie de lire, de sortir, de faire le ménage, d’aller voir vos amis et la télé ne vous intéresse pas. Vous n’avez envie de rien faire… vous n’êtes pas forcément bien en ne faisant rien mais bon… appelons ça la « bof attitude ». Pas de panique, WILD ROSE pourra vous sortir de cette léthargie en vous redonnant goût à certaines activités.

Grâce à ces exemples vous pouvez constater que les Fleurs de Bach sont des aides quotidiennes, pour toutes les situations, mêmes celles auxquelles vous n’auriez pas pensé.

Dès que vous sentez des émotions dérangeantes, désagréables, peu importe la situation, le lieu, le moment, si vous pouvez les prendre, pensez aux Fleurs de Bach ; vous vous apercevrez qu’elles sont vos amies de tous les jours.

Patricia


1 commentaire

Et 1, et 2 et 3 Z-E-R-O ! Pourquoi  nous aussi, nous ne parlerions pas foot ???

 

Pour le coup c’est d’actualité et au niveau des émotions il y en a pour tous les goûts, pour tout le monde : ceux qui aiment, ceux qui détestent, ceux qui jouent, ceux qui soutiennent, ceux qui commentent,  ceux qui subissent, ceux qui en parlent trop et ceux qui n’en parlent surtout pas…

Unknown

Difficile de rester indifférents à quelques heures de la finale de la coupe du monde. Oui oui, vous ne le savez pas encore ? Vous vivez alors probablement sur une autre planète parce que ce sera  dimanche 15 juillet 2018 à 17 h.

Une chose est sûre ce qui arrangerait tout le monde ce serait un 3/0 bien pesé… sauf pour les Croates évidemment…

D’ici là, si vraiment vous ne supportez plus l’enthousiasme excessif de votre entourage, vous pouvez aller vous enfermer dans votre chambre avec boules Quies et bons bouquins, ou vous pouvez aussi décider de partager plus  paisiblement ces moments en vous aidant des Fleurs de Bach. Quelques exemples : Beech si vous ne cessez de critiquer, Impatiens si vous avez hâte que cela se termine, Walnut pour mieux vivre cette période de turbulences…

Si en revanche, c’est  vous qui êtes totalement obsédé par cet événement planétaire, Vervain peut vous aider à le vivre joyeusement sans saouler les autres par votre excès ; pour rester dans un dialogue démocratique avec votre famille, Vine sera utile ; si la peur de l’échec des bleus vous en fait « perdre le boire et le manger », voire le sommeil, essayez Mimulus afin de rester confiant.

Ou encore si vous êtes de ceux qui sont victimes des débordements et du manque de respect de supporters agressifs, voici quelques pistes : vous subissez et vous vous repliez sur vous, Centaury vous permettra de vous respecter et donc de vous faire respecter ; une peur panique vous étreint à l’idée de ce que vous subirez si un match est perdu, Rock Rose vous aidera à faire face à la situation ; vous êtes choqué, blessé, traumatisé  par les agissements de certains, Star of Bethlehem vous réconfortera.

Avec ces quelques pistes de réflexion vous pourrez vivre de manière bien plus sereine la prochaine coupe du monde de foot… qui aura lieu en France en 2019… celles des femmes !

Hélène, Marianne, Manuela, Patricia, Virginie


1 commentaire

Et si les soignants soignaient leurs émotions ?

Image associéeNotre dernier article évoquait la question du difficile quotidien professionnel des soignants dans le milieu hospitalier. Nous vous proposons ici de faire un rapide tour d’horizon des états émotionnels négatifs susceptibles d’amplifier leur mal-être, transformant ainsi peu à peu leur façon de faire.

  Pensons par exemple, à tous ceux qui ont le sentiment de ne jamais en faire assez. Même lors de leur pause, ils ne s’arrêteront pas. Ils vont puiser prématurément dans leurs réserves, ce qui sera source d’irritabilité, d’impatience, de fatigue morale et physique.

Il y a aussi celles et ceux qui, extrêmement serviables, accepteront toutes les demandes, sans oser refuser. Ils se créent ainsi une surcharge de travail qui nuira tout autant à la qualité des soins que de leur propre santé.

A l’inverse, les cadres, très exigeants avec leur équipe, dans un souci excessif de bien faire, peuvent souffrir  que leurs ordres ne soient pas respectés. Cette situation conflictuelle provoquera à plus ou moins long termes des tensions personnelles et relationnelles.

Citons encore, les soignants qui culpabilisent car ils n’ont plus le temps ni les moyens de s’occuper des malades à la hauteur de ce qu’ils souhaiteraient. Cette culpabilité peut les ronger jusque dans leur vie personnelle.

Cette liste d’émotions vécues au sein du milieu hospitalier est très loin d’être exhaustive. Dès que l’on aborde les relations humaines, les émotions jaillissent de toute part… Prendre en compte ces émotions et tenter de les apaiser est un premier pas vers le mieux-être de tous, soignants comme malades.

Nous ne pouvons qu’inviter chacun à aller à la découverte des Fleurs de Bach, parmi elles, Oak, Pine, Vine, Centaury…il y en a encore 34 autres en plus du remède de secours 😉

Manuela, Marianne, Virginie, Patricia


Poster un commentaire

Désespoir et désespérance

Il y a des mots, parfois, si proches dans leur définition que nous en oublions leur différence subtile.

C’est le cas de ces deux mots : désespérance et désespoir.

Pourquoi s’intéresser particulièrement à ceux-ci ? Parce que le Docteur Bach les a choisis dans la dernière version qu’il a laissée à la postérité de son livre « les douze guérisseurs ».

Dans la version originale nous pouvons lire pour la définition de Gorse (Ajonc) : « Very great hopelessness, they have given up belief that more can be  done for them ». C’est traduit en français par : « Pour les cas de très grande désespérance. Ils ne croient plus qu’il y ait encore quelque chose que l’on puisse faire pour eux ».

Pour intituler le sixième groupe d’états émotionnels, le Docteur Bach utilise les termes : « For despondency or despair », traduit en français par « Abattement et désespoir ».

Gorse, pourtant utilisé pour les cas de très grande désespérance, est une fleur placée dans le groupe de l’incertitude. Lorsque nous découvrons les définitions des fleurs, notre première réaction est de penser qu’il y a erreur : pourquoi mettre Gorse dans l’Incertitude et non le Désespoir ?

Désespoir et désespérance sont très souvent présentés comme des synonymes.

Et pourtant, à la lecture des définitions données par le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales nous pouvons noter de petites différences qui nous aideront à mieux comprendre pourquoi Gorse est un état d’incertitude.

La désespérance se dit « d’une âme qui a perdu l’espérance ». Jusque là pas tellement plus avancée ! Si j’ajoute que l’espérance est « une disposition de l’âme qui porte l’homme à considérer dans l’avenir un bien important qu’il désire et qu’il croit pouvoir se réaliser », là il y a une information importante à considérer.

La désespérance est donc un état où on ne croit pas (ou plus) que ce soit possible d’obtenir ce bien (d’aller mieux en d’autre terme).

Le désespoir est là quand on a cessé d’espérer, l’espoir étant, toujours d’après le CNRTL, le fait d’attendre avec confiance la réalisation dans l’avenir de quelque chose de favorable, généralement précis ou déterminé, que l’on souhaite, que l’on désire.

Bon désolée, c’est un peu fastidieux tout ça et je vais essayer de résumer.

La désespérance : on n’y croit plus, on ne croit plus à une amélioration possible.

Le désespoir : on n’attend plus une amélioration.

Si j’ajoute la définition de l’incertitude, ça donne  ça : « état d’esprit d’une personne qui hésite à croire à la réalité d’un fait ». Je retrouve le fait de ne pas croire en un possible.

Petit exercice intéressant qui me permet de mieux cerner la différence entre désespoir et désespérance et par là, de comprendre pourquoi Gorse est dans l’Incertitude malgré son état de grande désespérance.

Conclusion pour 2018 : garder l’espoir en l’espérance d’une vie meilleure pour tous !!

(traduction : attendez avec détermination et certitude la possibilité d’une vie meilleure pour tous !)

gorce602042011


Poster un commentaire

Fleurs de Bach pour le bac. ? ? ?

Cette année je rejoins la cohorte des parents d’enfants qui passent le bac. Je vous mentirais si je vous disais que les Fleurs de Bach m’aident à vivre cette étape de la façon la plus sereine possible : j’ai la chance d’avoir un fils qui aborde la question avec une tranquillité déroutante (un peu trop peut-être ? L’avenir nous le dira 😉 ). Il a donc tendance à déteindre sur moi…

imagesQuoiqu’il en soit, je ne peux m’empêcher de penser à tous ceux, parents comme enfants, qui traversent de concert ces moments intenses. Nous pouvons avoir toutes les situations imaginables : des parents stressés et des adolescents détendus, voire « peu concernés », des parents stressants et des enfants paniqués, des parents confiants et des enfants persuadés qu’ils n’y arriveront pas, etc.

Alors oui, utiliser les Fleurs de Bach peut s’avérer être une grande ressource pour chacun d’eux. Pour certains ce sera leur permettre de voir une étape après l’autre et réussir à prioriser leurs révisions, à mieux s’organiser sans être pollués par une sensation de « trop plein » ; pour les autres ce sera d’arrêter de s’imaginer des scénarios catastrophes et de reprendre confiance dans leurs capacités ou celles de leur progéniture ; pour d’autres encore il s’agira de les aider à se concentrer sur l’instant présent ou bien à stopper leur éternelle comparaison (à leur désavantage bien entendu) avec la copine, le cousin ou la voisine…

Voici seulement quelques exemples des émotions que l’approche des épreuves du bac peut déclencher. Celles-ci sont évidemment susceptibles de s’entremêler, se superposer, aller et venir. Ca tombe bien puisque je vous rappelle que dans le mélange que vous proposera un conseiller, il peut y avoir jusqu’à 7 Fleurs différentes qui correspondront à 7 états émotionnels différents : trop top non ?

Il peut parfois être difficile de « convaincre » un adolescent de se faire aider, quelle que soit la période de l’année d’ailleurs, mais peut-être encore plus quand le stress monte. Proposer les Fleurs et/ou en prendre soi-même si le refus de notre rejeton est net, c’est déjà agir pour un mieux-être de chacun. Et ne jamais se dire qu’il est trop tard pour bien faire : les Fleurs ont un effet rapide étonnant. Rien ne vous empêche d’avoir sous la main du Rescue, au cas où et puis aussi… les coordonnées d’un conseiller qui comprendra l’urgence de l’instant et réagira au quart de tour !

Virginie

 


Poster un commentaire

Aux urnes citoyennes et citoyens !

logo-vote

Les statistiques annoncent un taux d’abstention record pour des élections présidentielles (32% d’après le CEVIPOF).

Pourquoi une telle attitude ?

 

Pour certains c’est  » je n’y crois plus ! « ,  » à quoi bon aller voter ! « ,  » ça ne changera rien  » …

Pour d’autres c’est une façon de montrer leur mécontentement, par leur abstention ils expriment une colère et pensent interpeler ainsi le monde politique. Pour d’autres encore c’est un désintérêt, droite, gauche, centre, extrêmes. Ils ne se sentent pas du tout concernés.

Les indécis, eux, ne font pas le déplacement car une fois dans l’isoloir ils ne sauraient toujours pas quel bulletin glisser dans l’enveloppe.

Et pour ceux qui veulent voter blanc, certains choisiront de rester chez eux car leur vote ne sera pas comptabilisé.

Enfin, l’influence des sondages peut amener des personnes à s’abstenir car d’après ceux-ci le candidat choisi par conviction n’a aucune chance d’arriver au deuxième tour.

Si vous vous reconnaissez dans une de ces situations, nous avons une solution : prenez des Fleurs de Bach.

Par exemple, pensez à :

Gorse si vous n’y croyez plus, cette fleur vous permettra de reprendre espoir,

Gentian si au départ vous aviez l’intention d’aller voter mais que vous avez abandonné face à la difficulté ; grâce à elle vous pourrez surmonter cette gêne et allez voter aisément,

Walnut si vous vous sentez influencé par les sondages, votre entourage ou l’ambiance médiatique. Walnut vous aidera à prendre en compte vos propres opinions et ne pas en dévier du fait de l’influence des autres.

Si vous n’allez pas voter parce que c’est un moyen pour vous d’exprimer votre colère ou votre haine, prenez Holly. Cette fleur vous permettra d’apaiser cette émotion envahissante et d’exprimer ainsi ce que vous pensez en allant mettre un bulletin dans l’urne.

Et si après les élections vous vous en voulez de ne pas avoir voté, pensez à prendre Pine ! Votre culpabilité fondra comme neige au soleil.

Manuela, Hélène, Marianne, Patricia

 


1 commentaire

MERCI FRANCE 2

ob_7079cc_mt-vernon-garden-rgb.jpg

Initialement paru le 3 octobre 2014

« Comment ça va bien » sur France 2, a diffusé le 9 septembre dernier, un reportage sur les Fleurs de Bach. Très succinctement, il présentait la méthode, la façon dont les élixirs sont fabriqués et expliquait qui était le Docteur Bach.

On découvrait également le petit mais agréable jardin de la maison où Edward Bach a fini sa vie avec ses Fleurs sauvages. Enfin, Stefan Ball, directeur du Centre Bach, nous expliquait comment fabriquer une teinture mère par solarisation.

La journaliste Janane Boudili qui est allée à Mont Vermon pour visiter cette petite maison, a rapporté des élixirs correspondants à la personnalité de chacun de ses collègues présents sur le plateau.

Agrimony pour Stéphane Bern, Heather pour Benoit, Vervain pour Erwann et Rock Water pour Maud.

Elle leur a offert un flacon à chacun en stipulant l’émotion négative qui serait corrigée grâce à la Fleur contenue dans le flacon.

Agrimony pour Stéphane parce que, précisait-elle, il ne montrait pas suffisamment ses émotions et était toujours souriant même quand ça n’allait pas. Chantal Ladesou, invitée de l’émission lui a fait passer le flacon en lui disant :  » oui, parce que ça devient suant « 

Il est vrai que la façon dont les élixirs étaient proposés donnait à penser qu’il était indispensable de les prendre pour être agréable aux autres.

C’est pour cela que j’aimerais rajouter quelques mots : on ne donne pas les Fleurs de Bach parce que « ça devient suant » mais parce que certaines façons d’être, de se comporter peuvent devenir difficiles pour la personne qui le vit au quotidien.

Il aurait été judicieux que Janane explique à ses collègues le côté positif qu’allait apporter chaque Fleur.

Nous allons voir ça ensemble.

Pour Stéphane, le fait de sourire même quand ça ne va pas, l’oblige à être dans la maîtrise continuellement et peut fausser les relations avec son entourage.

Prendre Agrimony va l’amener à rayonner au plus profond de lui et non en surface. Alors, si le sourire lui vient aux lèvres c’est parce qu’il aura envie de sourire et non pour faire semblant d’être bien.

Heather pour Benoit : Janane dit que Benoit « cherche l’amour ». C’est une Fleur que l’on propose aux personnes qui ont tendance à parler sans cesse d’eux, de leurs problèmes. Le reste ne les intéresse pas vraiment, ce qui provoque le vide autour d’eux.

Prendre la Fleur Heather va permettre à Benoit d’avoir envie d’écouter les autres et donc de partager. Son entourage aura alors beaucoup plus envie d’aller vers lui car une conversation avec un réel dialogue sera possible. Il se sentira moins seul et beaucoup plus aimé.

Vervain pour Erwann : D’après Janane, Erwann veut convertir et convaincre tout le monde, il faut manger ceci, il est bien de faire cela… Il est vrai que les personnes qui ont besoin de la Fleur vervain, sont des êtres remplis de fougue, qui veulent sauver le monde, qui se battent pour des causes. Ils utilisent énormément d’énergie, vivent continuellement sous tension et ne sont plus capables de se détendre. Ils sont toujours dans le « trop ».

Si Erwann prend cette Fleur, il pourra se rendre utile aux causes qui lui tiennent à cœur en menant des actions s’il le désire tout en se ménageant des plages de repos et en profitant de ce et ceux qui l’entourent. Il pourra retrouver de l’apaisement et un bon équilibre de vie.

Rock Water pour Maud : Janane trouve Maud trop perfectionniste, trop exigeante avec elle-même. Elle lui propose donc la Fleur Rock Water. Cette Fleur est proposée aux personnes qui se refusent souvent joie et plaisir et souhaitent la perfection dans tout ce qu’elles font. Elles ont des théories rigides et idéalistes. Elles aiment montrer l’exemple.

Maud pourra, en prenant la Fleur Rock Water, être plus indulgente avec elle-même. Ainsi, elle pourra être satisfaite de ce qu’elle fait. Elle aura également la capacité de voir chaque chose objectivement sans théorie ni préjugé.

Comme vous le voyez :

on ne prend pas les Fleurs pour les autres mais on prend les Fleurs pour soi

Ce reportage nous a permis de découvrir ou de redécouvrir les Fleurs de Bach.

Ce sujet n’est, hélas, que très rarement abordé sur nos écrans.

Alors MERCI FRANCE 2 pour ce moment précieux.

Patricia